Pâtisserie - Salon de Thé
des Tuileries

Sous les arcades de la rue et de la place des Pyramides, face aux Jardins des Tuileries dans le coeur historique de Paris, Sébastien Gaudard dévoile une deuxième adresse, la Pâtisserie-Salon de Thé des Tuileries « à la Française » ouverte le 7 novembre 2014.

 

Un Salon de Thé
qui rend le passé magnifiquement présent

 

La Pâtisserie des Tuileries « se visite comme on découvre les pages d’un carnet de voyage » confie Sébastien Gaudard.

Un salon de thé, où l’imaginaire des siècles passés croise la décontraction du temps présent, où l’excellence du service et des plats touche à la simplicité du geste juste. Inspiré de la Pâtisserie des Martyrs et niché au 1er étage, le lieu feutré à l’éclectisme du siècle dernier se prête au laisser-aller de l’émotion, au caprice du souvenir et aux redécouvertes, entre confidences et conversations animées. Un écrin au coeur de Paris où mettre entre parenthèse la course du temps.

LE petit déjeuner - déjeuner

"COMME UN BRUNCH"


Le samedi, le dimanche et les jours fériés

de 11h30 à 15h00 

MENU

37.00 €


Deux mini viennoiseries

Baquette, beurre des deux sèvres
confiture Sébastien Gaudard

Un jus de fruits fraîs au choix :
orange ou pamplemousse

Une flûte de Champagne Louis Roederer (12cl)
(supplément 12€)

Une boisson chaude au choix :
thé noir Ceylan, thé vert sencha Kokeïcha,

thé noir Earl Grey ou thé vert mélange " Sébastien Gaudard "
ou café expresso, café double, café allongé,
cappuccino ou café au lait
et une "goutte" d'Evian
ou chocolat chaud très chocolat et une "goutte" d'Evian

Les oeufs à votre convenance :
deux oeufs de poule à la coque, fines mouillettes
ou deux oeufs brouillés, poitrine fumée croustillante

Saumon "ficelle"écossais fumé au bois de hêtre,
pain toasté, salade de jeunes pousses

Une brioche comme du pain perdu
ou un dessert du chariot de votre choix
(supplément 6€ pour le chariot)


Le meilleur de la tradition

 

À la Pâtisserie des Tuileries, comme à la Pâtisserie des Martyrs, Sébastien Gaudard, élu meilleur chef pâtissier 2012 par le Guide Pudlo, revient aux plus belles pages du patrimoine pâtissier français avec l’envie sincère d’incarner le meilleur de la tradition. De l’intitulé des plats au rituel du « service à l’ambigu », de la beauté du cérémonial à l’attrait d’un chariot de desserts chargé de douceurs, funambulisme sucré et salé, les réminiscences culinaires du chef pâtissier mêlent le chaud et le froid, les hors d’oeuvres, les entremets et les desserts. Autant de sollicitations qu’il souhaite juxtaposer sur les tables, un usage courant au XVIIe siècle sorti de la désuétude pour éveiller l’appétit et la tentation. Canapés d’antan, oeufs Florentine, tourtes et pâtés lorrains, vol-au-vent aériens et brioche Nanterre toastée servis avec miel d’origine, confitures et pâtes à tartiner maison, viennoiseries et bien entendu pâtisseries signées par le chef. Une avalanche de petites choses salées et sucrées qui se piquent de la fourchette ou se saisissent avec les doigts. Une invitation jubilatoire au plaisir gourmand amplifié par mille détails, à savourer confortablement installé dans un petit salon crapaud couleur miel ou sur un canapé « bleu dragée », au déjeuner et au goûter, comme à tout instant de la journée.



L’heure du thé

 

Grand amateur de thé, Sébastien Gaudard a sélectionné des crus prestigieux originaires des plus beaux jardins de Chine, d’Inde, du Japon et d’autres provenances encore. Thés noirs, verts ou semi fermentés sont proposés avec différents temps d’infusion, thés parfumés aux subtiles notes florales ou épicés sont servis dans des théières traditionnelles en fonte pour permettre le plein épanouissement des arômes. Pour mieux se laisser emporter sur les chemins d’un voyage sensoriel et gourmand dont Sébastien Gaudard a tracé l’itinéraire, la tarte au thé plébiscitée par ses clients, et bien d’autres surprises viennent enrichir la carte de ce nouvel écrin.


« Plutôt que pâtissier,
je fais des gourmandises »

 

C’est par ce détournement que Sébastien Gaudard aime parfois évoquer son métier. Un raccourci qui élude ses savoir-faire de pâtissier glacier, chocolatier et confiseur.



Rendre au passé l’éclat du présent

Gardien d’un patrimoine auquel il entend donner tout son prestige, Sébastien Gaudard conjugue héritage et innovation dans ce lieu où la présentation des produits se fait dans la continuité directe d’un atelier de maître artisan. Un espace de transmission enivré de parfums, conservatoires de techniques, de tours de main et de savoir-faire qui constituent le socle d’une tradition gourmande transmise de génération en génération.


Au travers de larges vitrines encadrées de boiseries vert-wagon, mille délices semblent surgir d’une corne d’abondance. Sous les cloches de verre ou sur les serviteurs muets, fruits confits, viennoiseries au feuilleté aérien, petits fours aux noms évocateurs, chocolats enivrants, pâtisseries « grand style », spectaculaires gâteaux, confiseries d’antan et glaces oubliées. Inscriptions à la feuille d’or sur la façade, comptoirs anciens posés sur un sol en carreaux de ciment, miroirs piqués, casiers « bleu dragée », couleur « beurre frais » sur les murs, suspensions en transparence encadrées des moulures au plafond, le cadre se prête à la réminiscence. L’imaginaire et le charme des boutiques d’autrefois se lisent dans les détails d’un aménagement ramené au présent par des modulations de l’éclairage et l’écriture des volumes. De cette nostalgie ancrée dans un passé idéalisé, Sébastien Gaudard fait la part belle à un catalogue de gourmandises capable d’éveiller les souvenirs d’enfance et les émotions enfouies. Avec toujours un clin d’oeil à ses origines lorraines auxquelles le chef pâtissier reste très attaché, il affiche de nombreuses gravures de l’Imagerie d’Épinal, une sélection de Bergamotes, des madeleines de Commercy… La tradition a du bon !